ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Revue Juridique de l’Environnement

0397-0299
 

 ARTICLE VOL 42/HS1 - 2017  - pp.201-213  - doi:
TITRE
La stratégie de réduction des émissions maritimes internationales de gaz à effet de serre après l'accord de paris. Réflexions sur la pertinence de l’Organisation maritime internationale en tant qu’échelle d’action

TITLE
The strategy for the reduction of greenhouse gases emissions from ships after the Paris agreement. Thoughts on the relevance of the International Maritime Organization as a level of action.

RÉSUMÉ

Les émissions maritimes de gaz à effet de serre représentent aujourd’hui 3% des émissions mondiales et ce chiffre devrait croître dans les années à venir. Dès lors, il est évident que le secteur maritime doit contribuer à l’effort mondial pour atteindre l’objectif des 2° C fixé dans l’Accord de Paris. Depuis le Protocole de Kyoto, l’OMI s’est vu reconnaître la compétence pour agir dans ce domaine, mais les mesures adoptées au sein de l’organisation semblent aujourd’hui peu ambitieuses eu égard au défi à relever. La question de la pertinence de l’OMI comme échelle d’action pour diminuer les émissions maritimes de gaz à effet de serre se pose alors d’autant plus que l’Union européenne entend s’emparer de la question. Pencher notre regard sur les verrous et les leviers de l’action de l’OMI dans ce domaine permettra d’identifier les priorités de l’organisation pour contribuer de manière déterminante à remplir l’objectif des 2° C.



ABSTRACT

Maritime greenhouse gas emissions account for 3% of global emissions and this number is expected to increase in the coming years. Thus, it is obvious that the maritime sector must contribute to the global effort to reach the 2°C target set by the Paris Agreement. Since the Kyoto Protocol, the OMI has the authority to act in this domain but, the measures adopted within the organization seem little ambitious regarding the actual challenge. The question of the relevance of the IMO as a level of action to reduce greenhouse gas emissions is therefore all the more important as the European Union intends to seize the issue. Focusing our attention on the locks and levers of IMO's work in this area will make it possible to identify the priorities of the organization in order to contribute decisively to the 2° C objective.



AUTEUR(S)
Sophie GAMBARDELLA

MOTS-CLÉS
Émissions maritimes de gaz à effet de serre, principe des responsabilités communes mais différenciées, mécanismes de marché, organisation maritime internationale.

KEYWORDS
Greenhouse gases emissions from ships, principle of common but differentiated responsibilities, emissions trading, International Maritime Organization.

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 4.0 €
• Non abonné : 8.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (691 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier