ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Revue Juridique de l’Environnement

0397-0299
 

 ARTICLE VOL 42/HS1 - 2017  - pp.135-139  - doi:
TITRE
Les ONG : moteurs de l'avant, actrices de l'après

TITLE
NGOs: drivers of the “before”, actors of the “after”

RÉSUMÉ

En tant qu’un des neuf groupes majeurs des Nations Unies, les ONG et associations ont toujours pris part aux négociations du régime climatique international. Leurs exigences de cohérence et leur réalisme de terrain en ont fait dès le début des actrices actives des négociations, préservant l’arène climatique des fausses solutions et autres manques d’ambition politique. Elles posent les jalons en suivant les recommandations des scientifiques. Dans le sillage de l’audition de James Hansen en 1988 par le Congrès américain où il évoque la barre des 350 parties par million (ppm), seuil de concentration du CO 2 dans l’atmosphère à ne pas dépasser, l’ONG 350.org voit le jour. L’année suivante en 1989, le Climate Action Network tisse sa toile pour regrouper aujourd’hui 1100 ONG de 120 pays différents. Les ONG ne sont pas seulement du Nord, mais se font entendre également au Sud ; elles portent les voix des plus vulnérables et apparaissent très vite comme la conscience du monde. Régulièrement consultées pour leur expertise, elles n’ont cessé de faire de l’activisme et de la mise en scène leurs marques de fabrique. Aujourd’hui, elles ont de multiples visages – océan, faim dans le monde ou biodiversité – leurs messages sont divers et leur dénominateur commun : la protection du climat et des plus vulnérables.



ABSTRACT

As one of the nine major groups of the UN, NGOs have always taken part to the interna - tional climate negotiations. Their concrete approach and demand for coherence give them the status of real actors of the climate arena, preserving it from false solutions and unambitious positions. NGOs follow scientific recommendations. Following the audition of James Hansen in 1988 by the American Congress, where the scientist has exposed the threshold of the 350 ppm of CO2 in the atmosphere, the NGO 350.org was created. One year later, in 1989, marks the beginning of the Climate action Network, which gathers now 1100 NGOs form 120 countries. NGOs are not only coming from Northern countries, and they carry the expectations of vulnerable countries. Regularly consulted for their expertise, they are also politically active. Nowadays they show multiple skills – ocean, starvation, biodiversity - and carry various messages unified under the goal of protection of the most vulnerable populations and the climate.



AUTEUR(S)


MOTS-CLÉS
Régime climatique international, négociation sur le climat, rôle des ONG.

KEYWORDS
International climate regime, climate negotiations, NGO’s actions.

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 4.0 €
• Non abonné : 8.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (230 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier