ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Revue Juridique de l’Environnement

0397-0299
 

 ARTICLE VOL 41/HS1 - 2016  - pp.60-71  - doi:
TITRE
La doctrine environnementaliste doit-elle inévitablement s'inscrire dans la summa divisio ?

TITLE
Should the environmentalist doctrine be part of the summa divisio ?

RÉSUMÉ

Depuis quelques années, on observe une évolution dans la doctrine et l’enseignement du droit de l’environnement. Elle se traduit par leur revendication de s’insérer dans la summa divisio , sous la forme d’un droit privé ou d’un droit public de l’environnement. Ce phénomène doit être examiné, expliqué et, selon nous, combattu. En effet, le droit de l’environnement peut être défini comme un droit mixte, un droit qui transcende la dichotomie droit privé-droit public, dont la valeur scientifique est d’ailleurs fortement contestée. L’identité et l’avenir du droit de l’environnement impliquent qu’il s’affranchisse nettement de la summa divisio.



ABSTRACT

An evolution has been noticed among the environmentalist doctrine and the environmentalist law teaching for some years. It translates into a revendication to fit in the summa divisio, as private or public environmental law. This phenomenon should be examinated, explained and fought. Environmental law is a mixed law, overcoming the public-private law division whose scientific value is contested. The identity and the future of environmental law involves freeing from the summa divisio.



AUTEUR(S)
Agathe VAN LANG

MOTS-CLÉS
Doctrine, enseignement du droit de l’environnement, Summa divisio

KEYWORDS
Doctrine, environmental law teaching, summa divisio.

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 4.0 €
• Non abonné : 8.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (582 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier