ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Revue Juridique de l’Environnement

0397-0299
 

 ARTICLE VOL 41/3 - 2016  - pp.419-421
TITRE
Est-il "loisible de manger chair" ?

RÉSUMÉ

Afi€n de mettre au jour le caractère à la fois ancien et pérenne de l’interrogation sur la légitimité même de l’abattage des animaux, c’est vers l’antiquité grecque que nous nous tournerons, et notamment vers Plutarque, auteur du traité S’il est loisible de manger chair, écrit en grec au Ier siècle de notre ère et traduit en français à la Renaissance par le grand helléniste Jacques Amyot. Peut-être faut-il commencer par rappeler la spéci€cité du questionnement philosophique. Cette spéci€cité, c’est la radicalité, le fait d’aller à la racine des choses, que commande l’étonnement qui, depuis Platon, caractérise le mode d’interrogation philosophique. Cette réflexion est donc autonome au regard non seulement des contraintes politiques ou juridiques, mais encore des pratiques culturelles, pour ne rien dire des arguments marchands. Le temps de la réflexion n’est en effet pas celui du consensus pragmatique qui vise à concilier, jusqu’à un certain point, des intérêts contradictoires. La tâche de la pensée est de mettre au jour des fondements que l’ordinaire des pratiques masque, faisant passer pour allant de soi ce qui n’est pas nécessairement légitime.



AUTEUR(S)
Florence BURGAT

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 4.0 €
• Non abonné : 8.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (33 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier