ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Revue Juridique de l’Environnement

0397-0299
 

 ARTICLE VOL 40/HS1 - 2015  - pp.67-80
TITRE
La mixité sociale dans les politiques urbaines et scolaires : doxa étatique ou objet sociologique ?

RÉSUMÉ

Cet article s’intéresse au statut de la notion de mixité sociale dans le cadre d’une perspective comparative entre espace urbain et espace scolaire. Nous cherchons à comprendre quelles sont les dynamiques urbaines et scolaires qui ont favorisé l’émergence de ce problème public dans ces deux espaces et quelles en sont les déclinaisons. Nous verrons également, qu’en raison de son caractère ambigu et flou, la notion de mixité sociale suscite un ensemble d’interrogations et de réserves dans le champ scientifique. En effet si la notion de mixité sociale irrigue régulièrement l’espace public et politique, constitue-t-elle pour autant un objet sociologique ? Si oui selon quelles modalités ? Ce questionnement peut apparaître incongru, compte tenu de l’importance de la charge morale que recouvre la notion de mixité sociale. Pour autant le problème n’est pas si simple. Les conditions de la constitution d’un objet social en objet sociologique sont balisées et restrictives. Un objet sociologique se réfère à un corpus théorique, historique. Il correspond également à une catégorie de problèmes ayant une dimension empirique qui peuvent être un corps d’idées, d’opinions, de règlements, de lois ou de pratiques (Durkheim 1895). Il peut également faire référence à des processus sociaux repérables d’un point de vue statistique morphologique ou cartographique. La mixité sociale ne correspond que partiellement à ces conditions. Elle ne renvoie pas à proprement parler à un cadre théorique défini. Dans l’espace scolaire notamment elle a donné lieu à des inflexions réglementaires et législatives très modestes. Les outils statistiques de mesure pour l’appréhender sont peu efficients, en raison de l’absence de consensus dans la communauté scientifique pour la définir. Dans l’espace urbain, comme dans l’espace scolaire, elle peut en revanche être appréhendée comme une catégorie politique et de discours, c’est-à-dire comme problème public visant un ensemble de finalités politiques, pas nécessairement les plus visibles (Chevalier 1996, Gusfield 2009).



AUTEUR(S)
Choukri BEN AYED

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 4.0 €
• Non abonné : 8.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (314 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier